X

L’Aide majeure à la Navigation

Musée des Phares et Balises – Centre National des Phares

Ouessant

Patrimoine maritime
Croquis du projet de l'Aide Majeure à la Navigation, Musée des Phares et Balises, Ouessant

Il y a quarante ans, le 16 mars 1978, l’Amoco Cadiz s’échoue sur les rochers de Portsall. La sécurité et la surveillance du rail d’Ouessant deviennent alors une priorité. Parmi plusieurs dispositifs, on décide d’éloigner « l’autoroute des mers » du littoral. L’Organisation Maritime Internationale l’autorise à condition que soit bâti un phare matérialisant le circuit : ainsi naît le projet de l’Aide Majeure à la Navigation. Il s’agit d’un phare géant tripode muni des derniers équipements de pointe et d’une optique en verre moulé, illustration parfaite de la sophistication des techniques en matière de signalisation maritime. Techniquement complexe et financièrement exorbitant, le projet est abandonné en 1986 au profit de deux bouées-phares, à leur tour déclassées en 2010 et remplacées par un balisage virtuel. La maquette de ce phare tripode ainsi que les immenses optiques en verre moulés destinées au phare sont exposées au sein d’un espace dédié aux innovations technologiques.