X

Le Cornac

Musée Mathurin Méheut

Lamballe

Beaux-arts - Arts décoratifs
Musée Mathurin Méheut © ADAGP, Paris 2018

Le Cornac fait partie d’un ensemble décoratif commandé à Mathurin Méheut par Albert Kahn pour habiller son salon sur le thème de l’exotisme, dans la Villa Miramar, sur la côte d’Azur. Les deux hommes se rencontrent en 1913, lors de la première rétrospective parisienne de l’artiste. Le célèbre banquier et mécène est alors séduit par le talent de décorateur de Mathurin Méheut. C’est donc tout naturellement qu’il s’adresse à lui dans les années 1920 pour garnir sa propriété du Midi.

D’après un schéma fait par l’artiste lui-même au dos d’un tableau, neuf panneaux ont été réalisés. Parmi ces œuvres dispersées lors de la vente de la maison, quatre peintures sont retrouvées et mises en vente en 2008. Le Cornac est alors acquis par le musée de Lamballe, tandis que les trois autres panneaux, intitulés La Panthère, Le Cactus et Le Jaguar, sont achetés par le Musée départemental Albert Kahn, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Mathurin Méheut n’est jamais allé en Inde : il devait s’y rendre en 1914 mais la guerre interrompt ce projet. Il n’a donc en réalité jamais observé de cornacs, ces guides et soigneurs d’éléphants, évoluant au milieu de la jungle. Il s’inspire donc de la végétation luxuriante hawaïenne, comme l’atteste l’un de ses croquis réalisé sur l’île d’Oahu en 1914, où il représente les figuiers de banyans, arbres gigantesques présentant plusieurs troncs et racines aériennes. Ce sont sans doute les éléphants du Zoo de Vincennes ou de la Ménagerie du Jardin des plantes de Paris qui lui ont fait office de modèles.