X

Les fonds photographiques du musée : les constructeurs d’optiques de phares

Musée des Phares et Balises – Centre National des Phares

Ouessant

Patrimoine maritime


L’ensemble des fonds photographiques dont le Musée est dépositaire ou propriétaire est peu connu du grand public. En 1992, la Villette dépose au musée plus de cinq mille photographies issues des usines Barbier Bénard et Turenne (BBT) de la rue Curial à Paris, du début du XXème siècle. Le fonds photographique illustre à la fois des productions, rigoureusement inventoriées au sein de l’entreprise, mais présente également l’intérêt de documenter le contexte de fabrication dans les usines.
Dans le même esprit mais bien moins exhaustif, le musée détient quelques photographies d’un des concurrents directs de BBT, il s’agit de la société Sautter-Harlé (1852-1963), fleuron de cette industrie à l’international également.
Enfin un dernier dépôt conséquent vient d’intégrer les collections en 2017. Il s’agit du fonds historique des photographies prises par les équipes dédiées du Service des Phares et Balises, aujourd’hui intégré au CEREMA. Il comprend des milliers de photographies de tous les phares de France, y compris en Outre-mer et de tous les ESM (Equipements de signalisation maritime) répertoriés par le Service. D’une très grande richesse, ce fonds constitue non seulement un répertoire historique et complet des différents édifices mais si on élargit notre champ de vision, il est également le témoin des paysages du littoral français