X

L’épopée bigoudène du prêt-à-porter, 1950-1980

Exposition



Les débuts du prêt-à-porter, à partir des années 1950, entraînent en Pays bigouden de curieux développements et paradoxes : à mesure qu’elles répondent à l’appel des modes citadines, les femmes s’affairent à un renouveau de la broderie bigoudène. Les ateliers de confection sont pléthores sur le territoire, Le Minor en tête, tous, portés par des femmes.

Ce fut alors une déferlante qui amena les Bigoudènes à partir vendre leurs productions partout en France : petits tabliers, chemisiers, bonnets, sans oublier les célèbres kabigs. Au-delà de la mode, ce fut également une épopée économique, qui permit à des centaines de femmes de rester « vivre et travailler
au pays ». La scénographie vous plonge dans cette époque haute en couleurs – la seconde moitié du 20e siècle – pour saisir tout l’esprit de cette audacieuse aventure sociale et économique bigoudène.