X

Le noir est une couleur, amitiés croisées

Exposition

© Mogens Andersen, sans titre, 1988



Le noir est une couleur emprunte son titre à une exposition réalisée en 1981 à Paris par Mogens Andersen où étaient présentées vingt peintures de l’artiste. Souvent considéré comme la couleur des ténèbres et de la mort, le noir est pourtant pour certains artistes un moyen d’explorer par contraste les nuances et la texture dans un dialogue fait d’ombres et de lumière.

L’exposition propose de croiser les regards sur les estampes de quatre grands peintres abstraits de la seconde moitié du 20e siècle issues de la collection de l’artothèque. Tous ont en commun d’appartenir à une génération qui, dans les années d’après-guerre, revendique le geste et le signe et dont le travail est lié à une recherche permanente sur la lumière et la matière.

Ils entretiennent aussi une amitié et une proximité artistique, œuvrant tous à un renouveau de la pratique picturale. Mogens Andersen et Pierre Soulages partagent une amitié qui commence dès 1951 au Danemark et qu’ils ne cesseront de cultiver. André Marfaing et Olivier Debré célèbrent leur amitié au point de réaliser parfois des œuvres en commun.

Les œuvres présentées proposent une immersion dans ces recherches sur la lumière et le geste, où l’œuvre imprimée se révèle aussi importante que l’œuvre peinte.