X

L’empreinte de Rome

Exposition


Notre territoire a-t-il joué un rôle éminent il y a 2000 ans ?

Longtemps perçue comme une région peu romanisée, la péninsule armoricaine dévoile aujourd’hui aux scientifiques un tout autre visage : cette pointe avancée de la province lyonnaise a connu une intégration complète à l’Empire romain.

L’occupation de son littoral, manifestement pourvoyeur de richesses, intégré à de vastes réseaux d’échanges, constitue une vraie singularité. Organisée depuis des chefs-lieux, parsemée de ports et de stations littorales, sa côte voit s’édifier de puissants bâtiments, à la fois structures de production, de domination et de profit. Usines de transformation des produits de la pêche, villas maritimes et forts militaires émergent sous le contrôle d’une élite sociale puissante, à l’image du plus ancien Douarneniste connu, Caius Varenius Varus, dont le nom figure sur une dédicace à Neptune.

À la faveur de cette exposition, le Port-musée questionne l’héritage latin insoupçonné d’une région revendiquant sa celticité.