Best NYC Escorts/ Manhattan Escorts girllookup.com Long Island Escorts
X

Vivian Maier est/et son double

Exposition

Vivian Maier, née à New-York en 1926, est restée anonyme jusqu’à sa mort en 2009. Elle a pourtant laissé derrière elle un œuvre incroyablement riche et original, découvert en 2007 par John Maloof, agent immobilier. Plus de 120 000 images photographiques, des films super 8 et 16 mm, des enregistrements et quantité de pellicules non développées de Vivian Maier ont alors été mis au jour. Depuis la diffusion de son œuvre, il y a une dizaine d’années, Vivian Maier est ainsi devenue, malgré elle, l’une des plus grandes photographes de la « street photography » au même titre que Diane Arbus, Robert Frank ou encore Helen Levitt ou Garry Winogrand.

Le musée de Pont-Aven et le musée des beaux-arts de Quimper se sont associés pour présenter en 2022 une exposition inédite sur Vivian Maier en Bretagne, sur deux lieux, avec plus de 200 photos et quelques films super 8.

A Pont-Aven, l’exposition Vivan Maier et/est son double met à l’honneur l’autoportrait, sujet récurrent chez la photographe mais jamais exploré en France dans son intégralité. révélant la quête éperdue de sa propre identité. Dans une quête éperdue de sa propre identité, se dédoublant, elle mêle jeux d’ombres et de miroirs, de réflexion(s) sur elle-même. Réduite à une forme d’invisibilité, voire de négation sociale, elle tente de garder trace de son existence dans un monde inadapté à sa personne… ou l’inverse. Six autoportraits totalement inédits et spécifiquement choisis par Anne Morin, commissaire scientifique de l’exposition, sont notamment présentés.

Au musée des beaux-arts de Quimper, ce sont notamment des scènes rue, réalisées à New-York puis à Chicago dans des quartiers ouvriers foisonnant qui seront exposées dans l’exposition Vivan Maier New York / Chicago. Vivian Maier immortalisait dans ces scènes des instantanés de vies d’inconnus, d’anonymes : des gestes, des détails, un regard, une situation…rien n’échappe à son appareil Rolleiflex qui lui permet de rester discrète. Le monde de l’enfance, dont les sujets abondent, l’inspire également et imprègne son travail.

Noir et blanc dans ses débuts, sa pratique photographique intègre la couleur à partir des années soixante conférant un caractère très novateur à son travail. Curieuse et avide de nouveaux moyens d’expression, elle s’essaie au cinéma, avec sa caméra super 8 ou 16 mm. Vivian Maier fixe la circulation de son regard dans l’espace grâce à la caméra, à la recherche d’un cadrage ou d’une scène photographique.

Avec diChroma photography et l’aimable autorisation de l’Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY