X

Musée de la Résistance bretonne

Saint-Marcel

Histoire
Musée de la Résistance bretonne

18 juin 1944 : quatre ans exactement après l’appel à la Résistance lancé depuis Londres par le général de Gaulle, la bataille de Saint-Marcel s’engage. La Libération est proche. L’armée allemande qu’on pensait invincible est pour la première fois défiée dans la France occupée. Abrités et ravitaillés au prix d’énormes risques par les habitants du territoire, 2 000 résistants bretons et 200 parachutistes de la France libre, largués quelques jours auparavant pour encadrer la Résistance et harceler l’ennemi, font face avec audace aux troupes allemandes aguerries. Equipés et armés grâce au plus grand parachutage organisé par les Alliés en France occupée, Ils parviennent à leur infliger de lourdes pertes et à se replier dans la nuit. Ces premiers combats ont un immense retentissement. Ils annoncent la fin d’une période sombre de notre histoire marquée par les souffrances, les privations, la violence et l’arbitraire imposés par l’occupant.

Situés sur les lieux mêmes de ces combats, le musée de la Résistance bretonne offre 1000 m² d’espaces d’exposition qui présentent la vie quotidienne des Bretons sous l’occupation et leur engagement dans l’armée des Ombres jusqu’aux combats de la Libération.