X

Numérisation 3D de bateaux, un outil d’étude et de conservation

Propriétaire de la plus grande collection de navires de France, le Port-musée développe en son sein des techniques d’ingénierie destinées à assurer la pérennité et l’étude de ses collections. Son approche associe à la fois une maîtrise des savoir-faire de la charpenterie traditionnelle et le recours à une expertise technique et scientifique tant dans le domaine des matériaux que dans l’analyse de leurs conditions précises de conservation.

Les bateaux de travail constituent le cœur de cette collection. Réalisés de mémoire, par des charpentiers qui ne nous ont laissé quasiment aucun plan, mais avec un savoir-faire abouti né de traditions séculaires, la plupart de ces navires sont les derniers représentant de leurs types respectifs. L’étude précise de ceux-ci s’apparente donc à l’enquête archéologique et l’observation minutieuse de leurs formes, des détails de leur charpenterie et de leur assemblages comme de leur déformations constituent un challenge et une nécessité scientifiques.

Pour répondre à cette gageure, le Port-musée use depuis plusieurs années de la haute technologie. Il met ainsi un œuvre un programme de numérisation au Laser Scanner 3D qui lui permet à la fois de documenter cette collection et de surveiller son évolution et ses possibles altérations. Chaque navire ainsi inspecté bénéficie d’un enregistrement millimétrique de plusieurs dizaines de millions de points qui constituent autant une archive qu’un modèle numérique observable sous tous les angles et à toutes les échelles.