Best NYC Escorts/ Manhattan Escorts girllookup.com Long Island Escorts
X

Trois croix funéraires témoignant de la Résistance et de la barbarie nazie – Le cabinet de curiosités de Bretagne musées [Podcast]

Actualités du réseau
Vues des croix en bois portant les noms de Madame Le Blanc, Yves Ayoul et Félix Guil, tous droits réservés

Le 18 juin 1944, quatre ans après l’appel du général de Gaulle, a lieu à Saint-Marcel, non loin du site du musée, une bataille importante. Lieu du plus important maquis breton ayant tenu en échec l’armée allemande pendant un temps et s’étant replié, Saint-Marcel vit suite à la bataille sa population subir d’horribles représailles. Ces trois croix portent les noms de Yves Ayoul, Félix Guil et Madame Le Blanc, tués aux Hardys Béhéléc lors de ces représailles. Elles faisaient partie d’un champ de croix de bois temporaires installé lors de la visite du général de Gaulle en 1947 afin de rendre hommage à ces sacrifiés et au combat du maquis.  Jean-Claude Guil, fils de Félix Guil ayant lui-même vécu ces événements et Tristan Leroy, conservateur du musée de la Résistance en Bretagne, à Saint-Marcel, reviennent sur cette histoire tragique.

Réalisation : Antoine Gouritin