Best NYC Escorts/ Manhattan Escorts girllookup.com Long Island Escorts
X

Le nouveau musée Mathurin Méheut a ouvert ses portes !

Cette fois ça y est ! Après plusieurs années de projets et de travaux, le musée Mathurin Méheut a enfin intégré ses nouveaux quartiers, à Lamballe-Armor, dans une ancienne écurie rénovée du haras national. 64 ans après le décès de l'artiste et 50 ans après la création du musée - né notamment suite à un legs fondateur de plusieurs milliers d’œuvres fait par la fille de ce dernier, Marguerite Méheut, et [...] à l'important travail mené par Yvonne Jean-Haffen, qui fut conservatrice de 1972 à 1992 - le public peut, depuis ce samedi 18 juin, découvrir l’artiste et son œuvre dans ce magnifique nouvel écrin. Des animations en tous genres étaient proposées à l'occasion de la réouverture : spectacles de musique, de danse ou encore bar à tatouages. Initié il y a plusieurs années déjà, le projet était rentré dans sa phase finale à l'automne 2021. Le musée, ouvert au public depuis 1972 dans une maison à pans de bois des 14ème-16ème siècles du centre de Lamballe, place du Martray, y avait alors fermé définitivement ses portes pour préparer sereinement sa mue et la réouverture au haras. Depuis, les équipes du musée n'ont pas chômé, loin de là ! Restaurations et transports d’œuvres, fabrication des cadres, mises sur châssis et encadrements d’œuvres, montage de la première exposition temporaire, fête des 50 ans du musée à l'occasion de la Nuit des musées, réalisation des signalétiques et des cartels, peaufinage des contenus multimédias et des outils de médiation : le travail n'a pas manqué. Tout s'est encore accéléré au printemps pour la fin des travaux du chantier. Il s'agissait alors de placer les vitrines, d'accrocher et présenter les œuvres  du parcours permanent (dont certaines font plusieurs dizaines de mètres carré !), d'installer les signalétiques, textes et cartels, de régler les éclairages, de poser les bornes multimédia, de préparer l'exposition temporaire ... Une vraie course contre la montre menée avec brio par toutes les personnes impliquées dans le projet. Entre 20 000 et 25 000 visiteurs par an sont désormais attendus pour venir (re)découvrir l’œuvre de cet artiste touche-à-tout et prolifique né à Lamballe en 1882. Céramiques, peintures, tapisseries, estampes, dessins, illustrations d'ouvrages littéraires... Ce sont là autant de moyens artistiques utilisés par Mathurin Méheut tout au long de sa carrière , et dont la variété se révèle à travers les 260m² d'espaces permanents d'exposition. Les thématiques et sujets abordés par l'artiste furent également multiples : le Japon du début du 20ème siècle, où il a eu l'occasion de voyager grâce à une bourse, la guerre, pour laquelle il est mobilisé jusque 1919 ou encore la Provence, où il fait construire une maison, à Cassis. Toutefois, c'est la Bretagne, ses habitants, ses métiers, ses traditions et ses paysages, notamment maritimes, qui firent l'objet de sa plus vive attention. De la représentation de la biologie marine à celle des travaux des goémoniers, en passant par l'activité des chantier navals, on retrouve au cœur de son œuvre et de ce nouveau musée la mer et ses multiples facettes. La première exposition qui a ouvert dans les 116m² consacrés aux expositions temporaires, intitulée Paquebots, à la croisée des Arts Décoratifs, aborde justement un des nombreux aspects du travail  de Méheut en lien avec la mer. Ce nouveau musée donne ainsi la place qu'il mérite à cet artiste, dans la ville qui l'a vu grandir, et à son œuvre, au cœur d'une région qu'il a tant aimée et mise à l'honneur. Félicitations à toutes les équipes pour ce beau projet et place, désormais, à la découverte et à l'émerveillement du public
PLUS
MOINS

Un film d’animation et un diorama pour mieux comprendre

À l'occasion de l'exposition temporaire Café, plaisir au goût d'amertume, qui aborde l'histoire croisée de l'esclavagisme sur l'Île Bourbon (actuelle île de la Réunion) et de la consommation de café en métropole, organisée par la Compagnie des Indes,  le musée de la Compagnie des Indes, à Port-Louis, a commandé [...] la réalisation d'un film d'animation retraçant la vie d'Héva, une jeune femme malgache soumise à l'esclavage. Faite prisonnière et privée de sa liberté sur l'île de Madagascar puis déportée à Bourbon, Héva parvient à s'échapper de sa condition d'esclave via le "marronnage", nom donné à la fuite d'un.e esclave. Le film, écrit par Herlé Jouon et Brigitte Nicolas et réalisé par Alain Charrier, donne un aperçu au visiteur de ce qu'a pu être le parcours d'un.e esclave au 18ème siècle. Une maquette de plantation de café su l'Ile Bourbon au 18e siècle a également été réalisée spécialement pour l'exposition, suite à des recherches historiques, afin de mieux comprendre comment se présentait une plantation de café et l'économie de plantation esclavagiste à laquelle l'île de Bourbon avait été asservie. En 1750, l'île comptait 15000 habitants dont 80% d'esclaves, employés pour la plupart dans les 580 caféières. Ces deux supports , complémentaires à l'exposition, permettent à chacun de mieux comprendre cette histoire, dont nous héritons. Pour découvrir le film d'animation, suivez ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=cYtVWpbEU-E
PLUS
MOINS

Un nouveau site internet et nouveau nom et un pour l’écomusée !

L'écomusée a cette année opéré une petite mue en changeant de nom et en renouvelant son site internet. D'écomusée de Saint-Dégan, il est aujourd'hui devenu écomusée du Pays d'Auray. Pas d'inquiétudes, le hameau où prend place l'écomusée reste bel et bien le même - celui de Saint-Dégan, en Brec'h - et l'équipe y poursuit ses nombreuses actions ! Cette nouvelle appellation révèle la vocation territoriale [...] de l'écomusée, dont les principales missions sont : la conservation du patrimoine bâti du hameau et des collections du musée, de faire découvrir et comprendre une culture et enfin la transmission à des publics diversifiés. L'écomusée témoigne en effet de modes de vie, de cultures et de traditions ayant eu cours pendant des générations dans le pays, de manière durable, en harmonie avec l'environnement. De par le patrimoine exceptionnel du hameau, l'intérêt du musée dépasse toutefois largement les frontières du Pays d'Auray ! Parallèlement à ce changement de nom, l'écomusée s'est doté d'un nouveau site internet : https://ecomusee-pays-auray.fr/ . Très agréable et agrémenté de belles photographies, celui-ci valorise pour le mieux le musée, ses expositions, son site, ses programmations et ses infos pratiques. Enfin, pour l'occasion, l'écomusée s'est également doté d'un nouveau logo. L'occasion d'aller visiter le musée et son exposition temporaire " Où vont les saisons ? Ouvrir notre regard " ?  
PLUS
MOINS

La vallée de Kerouat, à Commana

L'écomusée des Monts d'Arrée se déploie sur deux sites paysagers remarquables : le village de Kerouat en Commana, et le site de la Maison Cornec, en Saint-Rivoal, tous deux distants de quelques kilomètres, non loin de la ligne de crête formée par plusieurs des points culminants de la région. Focus, aujourd'hui sur le fond de la vallée de Kerouat. Au cœur d’un site agricole et paysager de 12 hectares, le [...] village de Kerouat, à Commana, s’est développé autour d'un moulin à eau bâti en 1610, auquel sont venus s'ajouter d'autres constructions, au fil des siècles. Le paysage y témoigne de la cohabitation harmonieuse d'hommes et de femmes avec leur environnement de génération en génération, et notamment de la vie quotidienne des Fagot, une famille de meuniers ayant vécu à Kerouat au 19ème siècle. Les habitants ont ici pourvu à leurs besoins et façonné le paysage de manière durable et respectueuse, permettant aujourd'hui au fond de cette vallée verdoyante typique des Monts d'Arrée de regorger d'une riche biodiversité et notamment d'une grande variété d'espèces végétale. Autour du Stain, l'affluent de l'Elorn qui serpente ici et sur lequel prennent place les moulins, s'épanouit un milieu d'un grand intérêt faunistique et floristique. Iris des marais, véroniques, bugle rampant, lierre terrestre, stellaire holostée, carex, ombellifères, graminées et millepertuis y côtoient de nombreux insectes liés aux milieux aquatiques (phryganes, éphémères, plécoptères), des amphibiens ou de nombreux micro mammifères. La loutre d’Europe fréquente elle-même la haute vallée de l’Elorn, dont le Stain. Pour maintenir cette diversité et permettre à la faune de se nourrir, de se déplacer et de se reproduire, l’entretien de la zone est mûrement réfléchi et mis en place par l'écomusée, qui prend en quelque sorte le relai des précédentes générations d'occupants des lieux. Ainsi, les hauteurs et périodes de fauche sont calculées avec précision et la biomasse fauchée est exportée pour ne pas enrichir le sol, ce qui mènerait à l’occupation de la zone par des graminées. La diversité des scènes paysagères est également prise en compte dans la gestion, assurant ainsi aux visiteurs un parcours diversifié. Le chemin du Meunier suit notamment le cours de la rivière sur 300 mètres et permettra à chacun de découvrir cette magnifique vallée
PLUS
MOINS

Journées européennes de l’archéologie

Ce weekend auront lieu les Journées européennes de l'archéologie, pour lesquelles tous les acteurs de l'archéologie sont mobilisés afin de faire découvrir au public les trésors nombreux et souvent méconnus de notre patrimoine archéologique ainsi que la discipline qu'est l'archéologie. Opérateurs de fouilles, organismes de recherche, universités, sites archéologiques, laboratoires, associations, centres d’archives [...] et collectivités territoriales participent, sans oublier les musées, évidemment de la partie ! En Bretagne, plusieurs musées participent et vous invitent à découvrir gratuitement leurs trésors. Comment évoquer l'archéologie en Bretagne sans penser au musée de Préhistoire de Carnac, qui possède l'une des plus riches collections préhistoriques en Europe ? On pourra notamment y découvrir l'exposition Sorti(s) de Terre, qui ouvre ce samedi, en plus des visites guidées proposées. Au musée de l'ancienne Abbaye de Landévennec, les vestiges de l' ancienne Abbaye, fouillés pendant 25 ans, retracent 1300 ans d'histoire ! Le musée nous livre les précieuses informations ainsi obtenues sur la vie des Bretons du Moyen Age à l’époque moderne. On pourra notamment assister ce weekend à une démonstration d' "archéométallurgie" par Malo Kervern, pour découvrir le travail des métaux de la Préhistoire au Moyen-Âge. Au musée d'histoire et d'archéologie de Vannes, qui conserve également de très riches collections de la Préhistoire au Moyen-Âge, l'exposition Mané Vechen, un art de vivre à la romaine nous plonge dans l’histoire d’une grande villa antique construite sur les bords de la ria d’Etel, à Plouhinec, il y a plus de 1800 ans. Des visites guidées seront proposées. À Quimper, au musée départemental breton, à l'occasion de l'exposition Barzaz Breiz, le chant de la Bretagne, le musée et l’association Pont Croix 1358 vous proposent, via un spectacle, un petit retour au XIVe siècle avec pour point de départ un des fameux chants issus du recueil du Barzaz Breiz : Stourm an tregont. Présentation d’armures, de tenues, mais aussi atelier de chirurgie de blessures de guerre et frappe de monnaies seront à découvrir dans la cour. À Saint-Malo, le musée d'histoire, en lien avec plusieurs partenaires, invite le public sur le bastion de la Tour Solidor pour une découverte des richesses archéologiques et historiques de Saint-Malo avec, au programme, des animations et ateliers, des expositions et des visites de site archéologique. L'archéologie sous-marine sera notamment à l'honneur via conférences, ateliers et exposition. Enfin, au musée de Bretagne,  à Rennes, venez découvrir l'exposition Celtique ?, qui questionne les liens de la Bretagne avec les Celtes et l'identité celtique dans les région. Conférences sur l'art celtique, ateliers de sérigraphie et visites guidées au programme !   Pour découvrir l'ensemble des événements proposés, cliquez ici
PLUS
MOINS

Le street-art s’invite au Musée du Faouët

Lors de la 18e édition de la Nuit européenne des musées, le 14 mai dernier, le musée du Faouët a proposé au public un atelier de street-art en compagnie de l’artiste Mehdi Ichar. Connu des habitants pour les cours de hip hop qu’il donne sur le territoire depuis une dizaine d’années, celui-ci y a également réalisé de nombreuses fresques puisant dans les codes du street-art, mais également dans des [...] traditions locales plus anciennes. À l'occasion de l'exposition Le portrait dans la peinture en Bretagne, présentée au musée jusqu'au 9 octobre prochain, quoi de plus naturel que de travailler sur la thématique du portrait ? Le public était ainsi invité à revisiter le plus fameux d'entre eux, la Joconde, de Léonard de Vinci, ainsi que la Bretonne au pot d'arum, de Paul Sérusier. Après quelques points théoriques, les graffeurs et graffeuses en herbe, venus en nombre, ont pu s'essayer à l'usage des bombes de couleur, des marqueurs ou des pochoirs, directement sur les murs du cloître historique, ce qui a manifestement conquis le public. Pas besoin d'être connaisseur, de savoir peindre ou dessiner, chacun a pu s'y donner à cœur joie avant de découvrir avec bonheur l’œuvre réalisée collectivement lors de l'enlèvement des scotchs prédécoupés. De quoi donner le sourire à l'assemblée, désacraliser le musée et donner envie à de nouveaux visiteurs de revenir ! Les œuvres ainsi réalisées seront visibles jusqu'au 9 octobre au musée en parallèle de l'exposition.  
PLUS
MOINS

Rendez-vous aux jardins ce weekend !

Ce weekend, vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 juin est organisée la 19ème édition des Rendez-vous aux jardins, avec pour thème "Les jardins face au changement climatique". Plus de 500 jardins, répartis dans 23 pays européens, ouvrent leurs portes au public. Plusieurs musées en Bretagne participent à l'événement, notamment en Finistère. En Presqu'île de Crozon, le musée de l'ancienne [...] Abbaye de Landévennec propose des visites guidées du jardin de simples, qui a été recréé à partir des résultats des fouilles archéologiques réalisées sur place pendant plus de vingt ans. Celles-ci ont mis au jour de nombreuses graines et noyaux datant du Moyen-Âge, dont certains datent du 7ème siècle de notre ère ! À ces essences ont été ajoutées des plantes citées dans des ouvrages spécialisés édités sous Charlemagne ainsi que des plantes utilisées dans la cuisine et la médecine d'avant l'an mil... Un beau voyage végétal et temporel en perspective ! Non loin de là, à Trégarvan, le musée de l'école rurale en Bretagne proposera ce weekend plusieurs visites "flash" pour découvrir l’enseignement des sciences à l'école d'autrefois, avec la découverte de planches botaniques conservées au musée, mais également la visite du Labotager, qui fait écho aux jardins d'instituteurs et aux potagers pédagogiques de la fin du 19ème siècle. Des ateliers Tataki Zome seront également proposés, pour s'initer à cette technique d'impression végétale sur tissus à partir de fleurs et feuilles. Un peu plus au sud, le Manoir de Squividan, géré par le musée départemental breton, sera le théâtre d'une balade musicale et sensorielle, organisée en lien avec le conservatoire de musiques et d'art dramatique de Quimper dans ce jardin à l'anglaise de 2,5 hectares. Airs de harpe et contes traditionnels pourront également être entendus. Bien que ne participant pas forcément à l'événement, d'autres très beaux parcs et jardins sont également visitables dans la région : à Dinan avec le magnifique jardin de la Grande Vigne, à Vitré, avec le jardin du musée des Rochers-Sévigné, à Commana et Saint-Rivoal avec les espaces paysagers de l'écomusée des Monts d'Arrée ou encore à l’écomusée de la Bintinais à Rennes. Rendez-vous aux jardins donc, ce weekend ! Pour découvrir le programme complet et avoir plus d'infos : https://rendezvousauxjardins.culture.gouv.fr/  
PLUS
MOINS

Nuit européenne des musées 2022 !

La Nuit européenne des musées 2022 approche ! Celle-ci aura lieu ce samedi 14 mai dans toute l'Europe et de nombreux musées ouvriront gratuitement leurs portes pour accueillir le public toute la soirée avec de nombreuses animations. En Bretagne, une nouvelle fois, les musées vous proposent une riche programmation. Chacun pourra ainsi découvrir expositions temporaires et parcours permanents des musées en accès libre dans toute la région : exposition [...] Vivian Maier est/et son double au musée de Pont-Aven, collections permanentes du musée du château, à Vitré,  ou encore exposition Barzaz Breiz, le chant de la Bretagne, au musée départemental breton, à Quimper ... Les thématiques sont riches et variées et il y en a pour tous les goûts du côté des visites d'expositions. À noter également, autour de Lorient, l'ouverture des expositions Café, plaisir au goût d'amertume au musée de la Compagnie des Indes à Port-Louis, et Blavet, le fil de l'eau au fil de temps ! Spectacles et représentations seront au rendez-vous toute la soirée : bagad de Cesson-Sévigné au musée de Bretagne, à Rennes, à l'occasion de l'exposition Celtique ?, théâtre d'objets avec la Cie Bakélite au musée de la Carte postale, à Baud, ou encore créations du collectif Huachumamusic au musée des marais salants de Batz-Sur-Mer, à l'occasion de l'exposition Le sel des Incas. Au-delà des expositions et spectacles, animations et ateliers vous attendront un peu partout dans la région : matelotage et ramendage de filets au musée de la Pêche à Concarneau, découverte des tableaux de la salle d'honneur de l'hôtel de ville, à Dinan, création artistique participative au Musée du Faouët ou encore cinéma en plein air au Musée de la Résistance en Bretagne à Saint-Marcel. Une mention spéciale pour le musée Mathurin Méheut, qui fêtera ses 50 ans place du Martray, à Lamballe, avant d'investir ses nouveaux espaces, en juin prochain. Il y a forcément des événements non loin de chez vous ! Retrouvez l'ensemble de la programmation ici.
PLUS
MOINS

Un Labotager au pied du Menez Hom

Au pied du Menez Hom, non loin des rives de l'Aulne, le musée de l’école rurale en Bretagne cultive son Labotager ! Espace d’éducation, d’expérimentation et de plaisir, celui-ci s’inspire des jardins scolaires d’antan et intègre les techniques de la permaculture et de l’agroécologie. Courges, artichauts ou salades poussent en bonne entente, parmi les arbres qui permettent de structurer le sol et de réguler l’eau, selon les principes de l’agroforesterie. Les [...] différentes parcelles du potager accueillent des cultures changeantes d’une saison à l’autre, ce qui permet, avec l’usage d’engrais verts, de régénérer la fertilité des sols. Certaines plantes sont en effet gourmandes et épuisent les nutriments présents dans le sol rapidement ! Des paillages couvrent également la terre, l’enrichissant ainsi, conservant eau et fraîcheur l’été, évitant les gelées l’hiver... Autant de techniques inspirées des écosystèmes "naturels" et mises en application au Labotager pour un culture durable. Insectes, fleurs et plantes sauvages trouvent également toute leur place dans ce potager qui ravit les cinq sens. Petits et moins petits (re)découvrent ainsi l’agroécologie ou l’alimentation durable lors d’ateliers, visites ou contes dans le jardin
PLUS
MOINS