X

Tronc à quêter pour les sociétés de sauvetage

Port-musée

Douarnenez

Ethnologie - Histoire - Patrimoine maritime - Culture bretonne
© Port-musée de Douarnenez

Les dons représentent la part la plus importante des ressources financières des Sociétés de sauvetage, encore aujourd’hui. Leur collecte mobilise beaucoup de monde.

Destinés à recevoir les pièces de monnaie données par les particuliers, les troncs à quêter étaient implantés aux murs des lieux publics tels que les mairies, les cafés et aux abords des abris de canots de sauvetage.

Comme l’indique l’allusion à la « sécurité des plages », la mutation sociale du naufragé donne peu à peu leur place aux baigneurs puis aux plaisanciers. Celui date d’avant 1967.