X

Boire

Catalogue d'exposition Ethnologie
Éditions Fage

"Qui a bu, boira". La langue française regorge de termes qui qualifient le boire, le plus souvent sous l'angle de ses excès. Appliqué à l'ivrogne, on lui prête des constructions imagées : "boire comme un trou", "boire comme une éponge" et, bien sûr, "boire à plus soif". Et pourtant boire est avant tout un besoin physiologique. L'accès à la ressource est un combat, à la croisée d'innovations techniques, d'enjeux économiques et politiques. Boire, c'est aussi une histoire de goût, de capital culturel et d'apprentissage. Le "bon" goût évolue avec les siècles et la géographie, chacun d'entre nous s'inscrivant dans une construction héritée. Au café, chez soi ou entre amis, les lieux du boire, tout comme les occasions, révèlent les multiples façons de vivre la convivialité. Gare à celui qui remet en cause l'ordre social, en dépassant les limites du bien boire : entre le bien et le mal, l'ivresse est largement décrite et représentée, entre stéréotype et réalité.